Soutenance d’Habilitation à diriger des recherches de M. Alain Provost

M. Alain Provost a soutenu le 16 décembre 2021 son Habilitation à diriger des recherches devant l’Université d’Artois.

Il a présenté un dossier intitulé :

Les mots et le monde autour de 1300 : du royaume de Philippe Le Bel à l’empire de Kubilaï Kahn

devant un jury composé de :

  • Monsieur Marc SUTTOR – Professeur, Universite d’Artois (Garant)
  • Madame Élisabeth CROUZET-PAVAN – Professeure émérite, Sorbonne Université.
  • Madame Isabelle GUYOT-BACHY – Professeur, Universite de Lorraine.
  • Monsieur Jacques CHIFFOLEAU – Professeur émérite, École des Hautes Études en Sciences Sociales.
  • Monsieur Xavier HELARY – Professeur, Universite Jean Moulin Lyon 3.
  • Monsieur Pierre SCHNEIDER – Professeur, Universite d’Artois.
Présentation :

Le dossier est constitué d’un memoire de synthèse, d’un recueil d’articles, d’un memoire inédit et d’un ouvrage publie. Ces travaux portent d’une part sur le royaume de France a la fin du XIIIe et au début du XIVe siècle (notamment sur les archives des comtes d’Artois), et d’autre part sur le Devisement du monde de Marco Polo. L’ouvrage publié, Domus Diaboli. Un évêque en procès au temps de Philippe le Bel (Paris, Belin, 2010), traite du procès de l’évêque Guichard de Troyes (1308-1314), accusé notamment d’avoir accompli des maléfices ayant entrainé Ia mort de la reine Jeanne de Navarre, épouse de Philippe le Bel. Ces accusations ont donné lieu a une enquête de grande ampleur. L’étude du procès, fondée sur l’analyse des accusations et des dépositions des témoins, a confirmé que, parallèlement au procès des templiers, celui de l’évêque de Troyes a été un instrument de gouvernement contribuant a renforcer l’obéissance à l’autorité monarchique. Le mémoire inédit, intitulé Par universe monde. Lectures de Marco Polo, est un essai portant sur le Iivre du voyageur vénitien, qui a pour objet l’analyse des catégories par lesquelles celui-ci décrit le monde qu’iI a parcouru pendant un quart de siècle, et particulièrement Ia Chine gouvernée par Kubilaï Khan. L’analyse a porté en particulier sur les modalités du gouvernement impérial telles que les décrit Marco Polo, dont le propos, de manière générale, n’est pas fondé sur un partage binaire entre « eux » et « nous », et met en œuvre une « rhétorique de la différence » plutôt qu’une « rhétorique de l’altérité ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.